Par Clément Delafargue à Nantes le mardi 10 novembre 2015

En programmation, il y a des structures de données qui s'appellent les types de données algébriques (ou ADT).

Vous les connaissez, mais pas sous ce nom. Et ce que vous ne connaissez sûrement pas, c'est leur relation avec ce qu'on a tous appris en maths au
collège.

On va réviser ensemble l'addition et la multiplication; ensuite on verra en quoi c'est super utile dans vos programmes.

Si vous êtes chauds, on frisera le niveau lycée avec les exponentielles, les dérivées et les types de données correspondants.

Commentaires