Par Mathieu Parisot à Paris le mardi 14 janvier 2014

Nous ne savons toujours pas ce qu'est la conscience, mais nous commençons à connaître les symptômes et les troubles mentaux les plus courants.

J'illustrerai à travers quelques exemples très courts qu'une entreprise d'une certaine taille peut présenter, en tant qu'organisme collectif, la plupart des maladies mentales graves qui justifieraient chez un être humain un enfermement ou un traitement médical intensif, ou comment faire de "grands malades" à partir de personnes relativement saines.

C'est une façon de prendre avec humour et culture le caractère souvent déshumanisant du travail en entreprise. On le rapprochera de points de vue de plus en plus à la mode comme "l'émergence". A chacun d'utiliser cette autre grille de lecture à son profit.

Commentaires