Par Julien Roche à Grenoble le mardi 12 mars 2013

Il n’existe à ce jour plus une seule application Web qui n’utilise pas « CSS », ces fichiers qui permettent de styliser son application. Aujourd’hui, « CSS3 » nous permet d’écrire des applications du plus en plus attrayantes mais n’est pas encore idéal puisque nous constatons des manques comme par exemple la définition de constantes de couleurs, chose appréciable pour les sites en marque blanche. Notons également la difficulté pour factoriser et maintenir ce code.

Une lueur d’espoir est apparue, grâce à « Less ». C’est un framework qui non seulement nous facilite l’écriture de nos fichiers CSS, mais nous aide également à les maintenir et à mieux les structurer, tout en ayant des outils que nous pouvons utiliser dans nos usines logiciels.

Commentaires