Par Nicolas Grisey Demengel à Lyon le mardi 12 mai 2015

C'est un classique en développement logiciel : pour modifier du code, mieux vaut avoir des tests ; mais souvent, pour rendre un code testable après-coup, il faut le refactorer. Évidemment, c'est une opération risquée, qui coûtera beaucoup d'attention et de tests manuels si on décide malgré tout de se lancer.

Du coup, comment je fais avec mon bout de code "legacy" un peu critique, que je dois modifier pour hier ?

Parmi les techniques possibles, de bêtes "print" peuvent déjà rendre de grands services, comme je le montrerai dans ce talk. On verra également que cette technique peut parfois rivaliser avec des tests unitaires.

Rien de révolutionnaire, mais à garder dans sa boîte à outils.

Commentaires